dimanche 25 juin 2017

Retour de Saint-Maur en Poche 2017

N'ayant pas pu me rendre au salon Saint-Maur en Poche l'année dernière, j'attendais l'édition 2017 avec impatience. J'y ai passé toute l'après-midi d'aujourd'hui et fait de très belles rencontres. Récit d'une visite qui me laissera d'impérissables souvenirs.



J'ai donc passé l'après-midi à Saint-Maur en Poche, accompagnée de ma maman et de ma fille, pour qui c'était le premier salon littéraire ! Cette manifestation est de loin mon salon littéraire préféré, et je le fréquente depuis 2012.

Arrivées devant l'entrée, j'ai eu l'occasion de faire un rapide coucou à ma copinaute Fiona du blog Pretty Books, qui a eu la gentillesse de m'attendre avant de repartir ! Cela faisait plusieurs années que nous ne nous étions pas vues et j'ai été très heureuse de la revoir ! Fiona d'ailleurs, si tu passes par là, je t'embrasse !

Maman et moi avions chacune envie de rencontrer certains auteurs, nous avons donc décidé de nous promener dans les allées et de nous arrêter au fil des rencontres. Nous avons d'abord discuté avec Frédéric Lenormand et Michèle Barrière, dont les romans sur fond historique sont très appréciés de ma maman.

Michèle Barrière et Frédéric Lenormand

J'ai ensuite eu une longue discussion avec Olivier Norek, qui est absolument adorable et m'a convaincue de lui redonner une chance (j'avais été un peu traumatisée par son dernier roman Surtensions). Je lirai donc très certainement d'autres de ses romans !


J'ai aussi eu un inoubliable échange avec Michel Moatti au sujet de son roman Retour à Whitechapel qui m'avait bouleversée il y a quelques années. Un homme absolument charmant qui a visiblement été touché que je lui parle de ce livre en particulier.


Puis, toujours dans l'espace dédié aux polars, j'ai retrouvé Sire Cédric, qui n'avait pas oublié notre rencontre sur le salon en 2012 et m'a beaucoup parlé de son nouveau roman Du feu de l'enfer, que j'ai très envie de lire !


Maman et moi avons ensuite rencontré les délicieuses Karine Lambert et Lorraine Fouchet, assises l'une à côté de l'autre, adorables et complices.



Enfin, c'est en repartant que j'ai fait la rencontre la plus émouvante : celle d'Hélène Carrère d'Encausse, dont les livres m'ont éblouie pendant mon adolescence et qui m'a donné envie de faire du russe. Elle a eu des mots incroyablement gentils pour ma fille et moi, et je reste encore toute bouleversée d'avoir rencontré cette grande dame chaleureuse et accessible.


Ce Saint-Maur en Poche 2017 était une des meilleures éditions que j'ai visitées, et je suis extrêmement heureuse de voir que ce salon s'épanouit d'années en années, mais toujours dans la convivialité et l'échange entre auteurs et lecteurs. J'ai déjà hâte d'être à l'année prochaine pour faire encore de belles rencontres.

Et vous, étiez-vous à Saint-Maur en Poche ?

Laisser un commentaire :
Enregistrer un commentaire