dimanche 29 juin 2014

Livres lus en juin : NO HAPPY END !

NO HAPPY END ! C'est ainsi que je pourrais résumer ce mois de lecture, fortement marqué par des thrillers tous plus pervers ou violents les uns que les autres. La faute à la sélection du mois pour le Prix des Lecteurs du Livre de Poche : je dois dire que ce mois-ci, ils y sont allés fort !

Malgré tout, j'ai beaucoup aimé chacun des trois thrillers proposés par Le Livre de Poche (oh, comme le vote a été difficile !) et j'ai réussi à garder le moral en temporisant avec un bon Sophie Kinsella !


J'ai donc commencé le mois de juin avec Les Apparences de Gillian Flynn, qui est assez mis en avant en librairie depuis qu'il a remporté le Prix des Lectrices ELLE. Il m'a fallu m'accrocher et j'ai bien failli abandonner plusieurs fois. Néanmoins, j'avais envie de connaître la fin de cette intrigue diaboliquement perverse. La fin m'a laissé un goût amer dans la bouche, et visiblement je ne suis pas la seule. Malgré tout, j'ai adoré la maîtrise de l'auteur, qui prend un malin plaisir à balader son lecteur sur presque 700 pages. 


J'ai voté pour ce roman au Prix des Lecteurs du Livre de Poche.


Après Les Apparences, j'avais besoin d'un bol d'air frais. Et quoi de mieux qu'un roman de Sophie Kinsella pour se vider la tête ? Poppy Wyatt est un sacré numéro attendait sagement d'être lu, je m'en suis donc emparée et.. j'ai beaucoup ri ! Je regrette l'intrigue un peu prévisible, mais j'ai vraiment passé un très bon moment sans aucune prise de tête, ce qui était tout à fait le but recherché !


Retour au thriller et plongée au cœur du Nigéria avec Les fantômes du Delta d'Aurélien Molas. Sur fond de guerres politiques et religieuses, l'auteur développe une intrigue originale à suspense. Mention spéciale au très fort réalisme (qui fait écho à la triste actualité du Nigéria ces dernières semaines) et à la poésie du texte qui, bien que très violent, est magnifique à lire.

Changement de décor : avec Le sable était brûlant de Roger Smith, je suis passée du Nigéria à l'Afrique du Sud, mais suis restée dans l'ultra-violence. Ce thriller évolue dans les vallées, loin des grandes villes du pays, où l'apartheid ne semble avoir jamais été aboli et où Blancs et Noirs se livrent toujours à une guerre sanglante. Les scènes de massacre sont légion et il m'a fallu à plusieurs reprises faire des pauses dans ma lecture pour souffler un peu. Le plus dur, au fond, est de réaliser que ces scènes existent vraiment de nos jours.
Sur ce, je m'en vais lire un petit livre de méditation, histoire d'être zen avant de reprendre un thriller ! 

Et vous, happy end ou pas ce mois-ci ?

1 Commentaires :
  1. Coucou =) Le prix des lecteurs doit être génial pour faire des découvertes, des livres qu'on n'auraient pas forcément lu. J'aime beaucoup ce genre de prix =) Les apparences whoua, je ne sais pas mais un je ne sais quoi me tente, même si il faut s'accrocher, peut-être la perversité et la psychologie que j'aime beaucoup dans le genre. Dis dons ce mois ci il fallait s'accrocher ! Je te souhaite un beau mois de Juillet =)

    RépondreSupprimer