mardi 27 décembre 2016

Fais-le pour maman ~ François-Xavier Dillard

Règle numéro 1 : toujours se méfier des apparences. Avec son deuxième roman, Fais-le pour maman, François-Xavier Dillard nous plonge dans les méandres d'un esprit fou. Un thriller à glacer le sang.


Fais-le pour maman ~ François-Xavier Dillard

Quatrième de couverture :
Au début des années 70, Sébastien, 7 ans, vit seul avec sa soeur adolescente, Valérie, et leur mère. Cette dernière arrive tant bien que mal à joindre les deux bouts, occupant un job ingrat qui lui prend tout son temps et toute son énergie. Une dispute de trop avec sa fille, et c'est le drame familial. Valérie survivra à ses blessures mais la police ne croit pas à la version de la mère : elle accuse son petit garçon d'avoir blessé sa soeur. Elle sera condamnée à cinq ans de prison.
Des années plus tard, alors que sa soeur vit dans un institut spécialisé et que sa mère n'est jamais reparue, Sébastien est devenu un père et un médecin exemplaires... Mais de mystérieux décès d'enfants parmi ses patients annoncent le retour funeste des voix du passé...

Mon avis :
En commençant ce roman, on imagine rapidement l'intrigue : un petit garçon frappé par l'injustice, luttant toute sa vie pour se reconstruire puis rattrapé de nouveau par la violence. C'est en tout cas ce que l'auteur nous incite à croire tout au long de la lecture. Et pourtant...

Fais-le pour maman est un savant mélange entre des scènes à la violence extrême à vous hérisser les poils et les émotions de plusieurs personnages offrant un aller simple au coeur de la folie. Le tout imbriqué dans un jeu de pistes que l'auteur a construit pour le seul plaisir de balader son lecteur. C'est intelligent et surprenant, on se prend le final en pleine tronche et on s'amuse de s'être fait ainsi berner. Un thriller pour ceux qui aiment les sensations fortes et les faux-semblants.

Fais-le pour maman de François-Xavier Dillard, Pocket, 2016, 311 pages
2 Commentaires :
  1. J'avais beaucoup beaucoup aimé ce roman. Il est génial je trouve, et inattendu, notamment grâce à ce final en pleine tronche comme tu dis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, je trouve que c'est une belle performance pour un second roman.

      Supprimer