dimanche 21 mai 2017

Coup de cœur : Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange (+ playlist bonus)

J'ai découvert cet auteur de talent en lisant son premier roman, Hier encore, c'était l'été. Un roman sublime sur l'amitié, la famille et tous les bonheurs de la vie.


Coup de cœur : Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange

Quatrième de couverture :
Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l'enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais, lorsqu'à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. A travers les drames subsistent alors l'amitié, les fous rires et les joies. Et l'amour, qui les sauvera.

Mon avis :
Hier encore, c'était l'été est un roman initiatique. C'est l'histoire du passage à l'âge adulte, un âge où l'enfance apparaît comme un paradis perdu, un âge où la vie peut s'apparenter à un combat quotidien fait d'inquiétude, de tristesse mais aussi et surtout de joie. Cette histoire, c'est celle d'Alexandre, Marco, Anouk, Sophie et les autres, des jeunes gens issus de deux familles amies depuis plusieurs générations et qui ont donc grandi ensemble. A eux tous, ils forment une joyeuse bande que j'ai adoré suivre et dont j'aurais aimé faire partie. 

Dans ce roman, Julie de Lestrange alterne le point de vue de ses différents personnages pour nous faire vivre des instants de leur quotidien. Des moments de partage, de bonheur ou de tristesse. Au final, ce sont dix ans qui filent sans que personne ne s'en soit aperçu. J'ai d'ailleurs particulièrement aimé la vision d'Alexandre et Marco : cela fait du bien de lire une histoire d'amour et d'amitié du point de vue des garçons, qui plus est quand ils hésitent et font des faux pas. C'est tellement plus authentique et intéressant que les hommes trop sûrs d'eux qui peuplent les romances actuelles !

Il prenait conscience de sa propre finitude. Un jour, sa vie s'achèverait. Où donc était passé le sentiment d'invincibilité qu'il avait pendant longtemps éprouvé ? Envolé, en même temps que l'enfance. Que l'adolescence aussi. Il était désormais un adulte.

Julie de Lestrange signe un roman sans la moindre longueur, d'où se dégage une irrésistible poésie qui donne envie de croquer la vie à pleine dents, malgré les difficultés du quotidien. Cerise sur le gâteau, l'auteur a accordé une place de choix à la musique, et c'est donc rendre hommage à son talent que de lire son livre en chansons (ma playlist en bonus plus bas).

Le livre :
Hier encore, c'était l'été de Julie de Lestrange
Editions Le Livre de Poche (2017), 378 pages
Publié initialement aux éditions Mazarine

Je remercie les éditions Le Livre de Poche pour cette lecture.

A écouter en lisant ce livre :
2 Commentaires :