jeudi 19 septembre 2013

Le Voisin de Tatiana de Rosnay


C’est après en avoir vu de nombreuses éloges sur la blogosphère que j’ai entamé la lecture, cet été, du Voisin de Tatiana de Rosnay. Moi qui n’avais encore rien lu de cet auteur, j’ai plutôt apprécié ce thriller psychologique qui manque néanmoins de piquant. 

L’enfer, c’est le voisin du dessus 
Colombe Barou est une femme ordinaire, sans histoire. Epouse et mère, elle ne fait d’ombre à personne et mène une vie plate et sans relief. Lorsqu’elle emménage dans son nouvel appartement, sa vie bascule. La raison de cette descente aux enfers ? Un voisin du dessus tyrannique et machiavélique qui s’évertue méthodiquement à lui gâcher l’existence… 

Mon avis sur ce roman est assez paradoxal : j’ai réellement apprécié sa lecture (bien que je n’ai pas été littéralement « plongée » dedans), mais les remarques qui me viennent à l’esprit à l’heure d’écrire cette chronique sont plutôt en demi-teinte. Pour moi, ce roman, alors qu’il s’ouvre sur une intrigue au potentiel fort, manque de piquant à cause d’une unique chose : le personnage de Colombe. En effet, l’héroïne, omniprésente et unique point de focalisation du récit, est gauche, mollassonne, cul-cul. Bref, elle manque cruellement de caractère et son manque de personnalité affecte directement le rythme du roman, sans qu’aucun personnage plus « punchy » (à part peut-être sa sœur, mais elle n’apparaît pas si souvent) ne vienne contrebalancer et cadencer l’ensemble. 

Au niveau de l’intrigue, j’ai été réellement surprise par le caractère machiavélique, voire désaxé du voisin de Colombe. Je ne m’attendais pas vraiment à un tel comportement et j’espère ne jamais croiser une personne de ce genre dans ma vie. 

Côté style, j’ai trouvé l’écriture de Tatiana de Rosnay sobre, très axée sur la psychologie des personnages. On est là en plein centre des émotions de Colombe, et l’effet obtenu est plutôt réussi. 

Ainsi, malgré un personnage principal que j’aurais aimé secouer par moments, j’ai plutôt passé un bon moment avec Le Voisin, sans toutefois pouvoir qualifier ce roman d’inoubliable. 

Le Voisin de Tatiana de Rosnay, France Loisirs, rééd. 2012, 248 pages

3 Commentaires :
  1. Un avis clair comme de l'eau de roche Merci.
    Les raisons pour lesquelles j'ai souhaité te lire "ici" sont justifiées par une coïncidence, je disais justement à Valérie du groupe lecture et partage que je n'avais pas encore lu l'auteur et elle m'a conseillé celui-ci je pense que ça sera mon premier aussi, bien envie d'un moment sympathique avec ce voisin, dans le livre évidemment :-D

    Puisque je suis là, je reste encore un peu ;-) bien envie de me balader sur ton blog un Chouia .Bises

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Aniouchka, je t'ai remis un Versatile Blogger Award, si tu as le temps et l'envie d'y participer. :-) Mon article : http://demaplumeavosoreilles.wordpress.com/2013/09/20/the-versatile-blogger-award/

    RépondreSupprimer
  3. Je l'ai lu mais il ne m'a pas laissé un souvenir impérissable...

    RépondreSupprimer