lundi 14 janvier 2013

Bilbo le Hobbit : mon comparatif film / roman

     

J'avais lu il y a quelques mois Bilbo le Hobbit de Tolkien, dans le but de pouvoir comparer le roman à l'adaptation de Peter Jackson. Le moins que je puisse dire, c'est que je n'ai pas du tout été déçue !

Une adaptation fidèle au roman
J'ai été agréablement surprise par la fidélité du film à l'oeuvre originale. Presque aucun détail de l'aventure de Bilbo n'a été omis (contrairement aux nombreuses omissions qui caractérisent la trilogie du Seigneur des Anneaux), et les évènements les plus marquants et les plus drôles ont été retranscrits tels quels ("l'invasion" des nains à Cul-de-Sac, la rencontre avec les trolls et le fameux "cambri-hobbit", le concours de devinettes avec Golum, etc.).

Azog le Gobelin
Peter Jackson a également choisi d'exploiter au maximum le différend qui existe entre Thorïn Ecu-de-Chêne et Azog le Gobelin : alors qu'il n'est mentionné qu'à une reprise dans le roman ("Votre grand-père Thror fut tué par Azog le Gobelin dans les mines de Moria, vous vous souvenez.", p.39 dans l'édition du Livre de Poche), Peter Jackson en fait l'un des principaux ennemis de la compagnie dans le film. J'ai trouvé ce choix surprenant, mais au final assez intelligent, puisqu'il atténue le côté linéaire de ce premier volet. L'aspect linéaire du récit était en effet le seul reproche que j'avais pu faire au roman, et je ne me suis absolument pas ennuyée pendant le film.

Des passerelles entre Bilbo le Hobbit et Le Seigneur des Anneaux
Après m'être plongée dans la trilogie de Tolkien, j'ai pris conscience de l'omniprésence des allusions à l'aventure de Bilbo dans Le Seigneur des Anneaux. Ces références, qui manquaient dans l'adaptation à l'écran, ont été intelligemment réintroduites par Peter Jackson dans Bilbo le Hobbit. Il s'agit entre autres de cette fameuse scène de conciliabule à Fondcombe, et de la réapparition du Nécromancien. Sur le coup, j'ai eu peur d'un grossier anachronisme, mais j'ai compris la subtilité du scénario en lisant La Communauté de l'Anneau : dans un des chapitres, Gandalf explique bien que l'année même où Bilbo a trouvé l'anneau, Soron, qui se cachait à Dol Guldur dans la Forêt Noire, a été mis en fuite par les magiciens et s'est réfugié au Mordor.


Par ailleurs, le film s'inscrit parfaitement dans l'univers du Seigneur des Anneaux : on retrouve ces mêmes paysages aussi magnifiques que dans les descriptions de Tolkien, et Peter Jackson a même attribué quelques répliques à des personnages présents dans la trilogie du Seigneur des Anneaux, tels que Elijah Wood, dans le rôle de Frodon.

Pour moi, ce premier volet de Bilbo le Hobbit est un sans faute qui constitue un parfait préambule à la trilogie du Seigneur des Anneaux, comme dans la version écrite. 

Le Hobbit : un voyage inattendu, réalisé par Peter Jackson (2012)

Bilbo le Hobbit de J.R.R. Tolkien, Le Livre de Poche, réédité en 2012 (1937 pour l'édition originale), 380 pages 

6 Commentaires :
  1. C'est vraiment intéressant comme comparatif ; tu as visiblement lu le livre avec plus d'attention aux détails que moi, et tu expliques bien que certains points dont je ne me souvenais pas dans le livre sont en fait présents. Je suis un peu, comment dire, "modérée" par rapport à ce film (je l'ai bien aimé mais sans plus), mais je suis entièrement d'accord avec les qualités que tu relèves.

    Par contre j'hésite un peu quant à l'ordre entre les films : d'un côté, l'histoire est clairement une préquelle au Seigneur des Anneaux, mais de l'autre, il y a énormément de références à l'histoire du SDA dans Le Hobbit et pas l'inverse. Je pense que si je devais donner un conseil à quelqu'un, je lui dirais de regarder le film du SDA en premier et Le Hobbit en second, mais peut-être de lire les livres dans l'ordre inverse. C'est bien compliqué :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tu as raison, version écrite, c'est le SDA qui fait sans cesse référence à Bilbo, et version film, c'est l'inverse. C'est dû au fait que les films du SDA ont été tournés en premier, contrairement aux livres, je pense. Je me suis fait cette réflexion aussi :)

      Supprimer
  2. Peut-être devriez vous relire avec plus d'attention non seulement Bilbo le Hobbit, mais également les appendices du Seigneur des Anneaux.

    Le film en jette, il n'y a rien à redire. Ils ont été à la hauteur du budget investi, c'est certain.

    Pour ce qui est de la fidélité ... je mettrais de loin le Seigneur des Anneaux devant.
    En effet dans ce dernier, il y a des passages qui ont été supprimés (comme le pauvre Tom Bombadil), certains modifiés (comme Eomer qui arrive avec Gandalf à Fort le Cor, au lieu d'Erkenbrand ). Mais en aucun cas AJOUTES, et CREES.
    C'est ce qui dénature l'oeuvre de Peter Jackson vis à vis de celle de Tolkien.

    Sortir Azog de son tombeau est le pire ajout. Sa mort en 2799 TA légitime la royauté de Daïn Ironfoot et a un réel impact sur les évènements postérieur à cette date. Les annihiler, c'est pas super super.
    Au moins il aurait pu le faire proprement, sans anachronismes. Thror ne se fait pas tuer pendant Azanulbizar mais en 2793 TA. C'est justement ce qui déclenche la guerre Orcs/Nains conduisant à la reprise la Moria.

    Et je passe les nains présentés comme des gens simplets, sans profondeur etc ...
    Le summum étant bien sur Radagast ridiculisé, alors qu'il est quand même l'une des 5 (avec Gandalf et Saroumane entre autres ) divinités venues sur la Terre du Milieu vers 1000 TA pour aider les peuples restant à lutter contre la menace grandissante de Sauron.
    Et je ne parle pas des traîneaux de ... lapins.

    Ce fut certes un livre écrit pour un public plus jeune, un conte. Mais qui garde une grande crédibilité vis à vis de son Monde et celui du Seigneur des Anneaux.

    Enfin je trouve que Peter a pris trop de libertés, et dénaturé l'oeuvre du maître. Mais ça reste mon humble avis.

    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous êtes manifestement bien plus calé que moi sur le sujet, cela va sans dire. Merci pour ces explications, qui complètent et corrigent mon point de vue de néophyte.
      Bonne soirée

      Supprimer
  3. Et bien. Au risque de déplaire, j’aime beaucoup ton post car je suis globalement d’accord avec ton ressenti.
    Je ne saurai dire pour Seigneur des Anneaux car cela fait trop longtemps que je les ai vu et j’en garde très peu de souvenirs, d’où le fait que j’en profite pour les lire. Mais pour le Hobbit, que j’ai lu et vu et je suis d’accord. Jackson ose compléter l’œuvre, se l'approprier pour ne pas donner l'effet d'un copier/coller, d'ailleurs j’ai ressenti beaucoup de longueurs durant ma lecture également (alors qu’il s’en passe des choses pourtant !) alors que dans le film, tout se déroule rapidement et de façon fluide. Et en tant que passionnée de Nains, quelle joie de voir autant de diversité dans la compagnie de Thorïn !
    D’ailleurs, j’ai bien ri sur Allociné quand quelqu’un reprochait à Jackson d’avoir « introduit des géants de pierre et qu’il ne voyait pas l’intérêt de ces créatures ». Je n’ai pas pu faire autrement que de lui conseiller la lecture du Hobbit avant de critiquer Peter Jackson pour ce genre d’événements pourtant canoniques :B

    J’ai eu vraiment un coup de cœur pour ce Voyage Inattendu où on sent que c’est fait par passion par Jackson. Et les acteurs aussi, Armitage par exemple, d’après les quelques interviews, m’a tout l’air d’être un mordu de Tolkien.

    Par contre, je ne sais pas si tu as vu La Désolation de Smaug depuis ? J’ai regretté les choix scénaristiques qui suppriment plus d’éléments du livre (l’arrivée chez Beorn qui est beaucoup moins comique que l’arrivée chez Bilbo par exemple, après, peut-être parce qu’ils veulent rendre le film plus sombre ?). J’ai moins apprécié ce second film mais plus parce qu’il sert de transition, mais je l’ai tout de même apprécié. Peut-être à cause de Smaug, je suis restée bouche bée pendant une heure *A*

    En tout cas, j’attends le troisième et dernier volet avec impatience !

    RépondreSupprimer
  4. J’avais aussi des doutes concernant le film, mais tout comme toi, je n’ai pas du tout été déçu !

    RépondreSupprimer