lundi 28 janvier 2013

Le Diable vit à Notting Hill de Rachel Johnson


Je pensais me détendre avec ce roman qui présageait une aventure à la Desperate Housewives. Au final, les personnages n'ont réussi qu'à m'agacer et le roman à m'ennuyer. 

Intrigue zéro
La situation de départ du roman semblait sympathique : suivre la vie de deux femmes riches de Notting Hill perturbées par l'arrivée d'un beau mâle célibataire et milliardaire pouvait donner une bonne histoire. J'ai même beaucoup aimé, au début du roman, faire connaissance avec Mimi, Clare et leur voisine, dont la ridicule obsession du paraître, des nouvelles modes absurdes mais hors de prix (l'architecture écologique et post-minimaliste qui exclut la présence de placards dans la cuisine, c'est trop tendance !) et du nombre de zéros qui garnit leur compte bancaire est décrite avec beaucoup d'humour par l'auteur.

Mais rapidement, l'intrigue piétine, on se retrouve à suivre les cancans et les crasses que se font les soi-disant "amies" entre elles, et le roman devient d'un ennui mortel. J'ai été particulièrement choquée par les moeurs de ces "nouvelles mères au foyer" : peu importe de tromper son mari, de se faire mettre enceinte par le mari de sa meilleure amie et de négliger le bien-être de ses enfants, le principal est de paraître le plus riche du quartier. C'est ainsi que le lecteur se voit infliger, pendant la moitié du roman, les crises de Clare au sujet du garage de ses voisins. J'avoue que cet épisode a eu raison du peu d'intérêt que je portais encore au livre.

Avec son intrigue d'un ennui mortel et ses personnages si égoïstes qu'ils en sont antipathiques, Le diable vit à Notting Hill est pour moi un roman agaçant et sans intérêt, que je déconseille et dont je ne lirai pas la suite (Le Diable vit à la campagne).


Le Diable vit à Notting Hill de Rachel Johnson, Le Livre de Poche, 2011, 379 pages

8 Commentaires :
  1. Outch, dommage qu'il ne t'ai pas plu, car c'est un livre qui avait l'air sympa, en tout cas, je retiens pour ne pas l'acheter :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me rends compte que mon avis est vraiment négatif, mais j'ai été vraiment agacée et en même temps déçue, parce que le principe était intéressant, dommage que son traitement par l'auteur soit mauvais et sans queue ni tête. Bisous :)

      Supprimer
  2. Bonsoir Aniouchka,

    J'ai également ce livre dans ma PAL. Je l'ai commencé il y a quelques mois dans la salle d'attente de mon médecin (donc j'ai pu en lire un bon nombre de pages) et je n'y a jamais retouché depuis. Comme toi, je n'ai vraiment pas réussi à accrocher aux personnages que je trouve très superficiels. Il manque un côté marrant qui pourrait faire passer le tout.
    Bonne année Miss!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou miss, bonne année aussi ! Ca fait plaisir de te revoir ici ! Le côté marrant était là au début, mais c'est vite devenu un côté barbant XD héhé

      Supprimer
  3. Je recherche toujours une nouvelle auteure chick litt à suivre,mais je passe mon tour également ^^ C'est dommage, ça ressemblait un peu à desesperate housewives à lire le résumé. J'ai vite vu qu'il y avait une suite (le diable vit à la campagne), j'imagine déjà les cancans de fermières et la jalousie du tracteur du voisin :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai failli acheter Le diable vit à la campagne en même temps que celui-ci, et je suis contente de ne pas l'avoir fait !
      Je ne suis pas du tout spécialiste de chick-lit, j'en ai lu 3 en comptant celui-ci et pour le moment, Sophie Kinsella est celle que je préfère (valeur sûre, facile). Frenchorchidea sur YT est très calée dans ce genre et j'aime bien suivre ses avis : celui-là, elle ne l'avait pas conseillé :)

      Supprimer
  4. Bonsoir,

    Je suis presque ravie de voir que d'autre personnes n'ont pas accrochés à ce lire, je l'ai trouvé tellement ennuyeux, que je ne l'ai jamais terminé.

    RépondreSupprimer
  5. Coucou,
    je te rejoins assez sur ce livre. Je n'ai pas non plus été sous son charme !
    J'ai trouvé les personnages assez vulgaires en fait...

    RépondreSupprimer