vendredi 25 janvier 2013

The perks of being a wallflower (VF : Le monde de Charlie) de Stephen Chbosky


Je ne pensais pas trouver un jour un livre qui résume si bien les doutes, les interrogations et les souffrances de l'adolescence. En lisant The perks of being a wallflower, j'ai découvert que je n'étais pas la seule, à 15 ans, à ne pas trouver ma place dans ce monde. Ce fut là une lecture absolument bouleversante, qui me retourne encore.

Confidences au lecteur
Charlie, 15 ans, écrit des lettres à un ami inconnu et lui confie ses interrogations, ses doutes, ses secrets, sa vie. Hésitant sur la place qu'il a dans ce monde, maladroit avec les autres, introverti et timide, il évacue ses peurs en les couchant sur le papier. Et finit par rencontrer, au lycée, les deux êtres qui vont changer sa vie : Sam et Patrick, deux frères et soeurs qui lui apprennent à s'ouvrir au monde. 

Dans ce roman, le lecteur, principal destinataire des missives, joue le rôle de confident : c'est lui qui, lettre après lettre, cerne le personnage de Charlie et prend conscience que son mal-être est plus profond qu'il ne le croit, au point de vouloir lui venir en aide, le consoler, le sauver.

Si ce livre m'a à ce point marquée, c'est que Charlie, au fond, c'est moi à son âge : solitaire, rêveur et manquant tant de confiance en soi qu'il a l'impression d'être invisible et doit se forcer à "participer" pour ne pas paraître "dans un autre monde". 

Une lueur d'espoir
Malgré tout (et bien qu'il ne se termine pas sur un happy end), ce roman regorge d'espoir, exprimé par Charlie avec ses mots simples d'adolescent émerveillé devant quelques instants de vie qui le font se sentir "infini" ("i feel infinite"). Il nous apprend que la musique, la littérature et les sens peuvent aussi nous guider pour avancer dans la vie (la sélection de chansons et de livres de Charlie m'a d'ailleurs particulièrement plue).

Enfin, ce roman fait plus que tout l'apologie de l'amour et de la tolérance, en abordant des thèmes difficiles comme l'homosexualité, le deuil, l'exclusion, la violence et l'inceste. Apprendre à accepter les autres comme ils sont pour être accepté comme on est, parce qu'"on accepte l'amour que l'on pense mériter" ("we accept the love we think we deserve").

Je pense que tous les adolescents et les adultes, introvertis ou non, devraient lire ce roman bouleversant : on en ressort grandi.


The perks of being a wallflower de Stephen Chbosky, éditions MTV Books, 2012, 224 pages
Version française : Le monde de Charlie, éditions Sarbacane (Exprim'), 2012, 256 pages

3 Commentaires :