La Terre est ma demeure de Thich Nhat Hanh : autobiographie modeste d'un sage

La Terre est ma demeure de Thich Nhat Hanh : autobiographie modeste d'un sage

Je vous ai déjà parlé de Thich Nhat Hanh et de ses enseignements du bouddhisme et de la méditation. Ce moine bouddhiste vietnamien, installé en France depuis les années 70, est pour moi un modèle de sagesse et de sérénité. Deux attitudes qui se dégagent de son autobiographie profondément altruiste, La Terre est ma demeure.


Quatrième de couverture

Dans La Terre est ma demeure, Thich Nhat Hanh nous livre son autobiographie. On y découvre que ce sage exemplaire, initiateur de la pleine conscience en Occident, a traversé de nombreuses épreuves et s’est engagé dans des combats courageux qui ont façonné son enseignement. Jeune moine, il a fondé un bouddhisme révolutionnaire. Soucieux de lutter contre la pauvreté et l’injustice sociale, il a œuvré pour la paix pendant la guerre du Viêtnam, s’est allié à Martin Luther King pour promouvoir les droits civiques, et a créé le Village des Pruniers pour transmettre la pratique de la méditation à tous.


Mon avis

Ne vous attendez pas à ce que Thich Nhat Hanh déroule sa vie sous vos yeux dans l'ordre chronologique, vous seriez déçus. Le moine vietnamien, réfugié politique en France depuis 1972, est tout sauf un égocentrique. Le sujet de son livre est certes de raconter sa vie, mais davantage pour témoigner de sa pratique de la pleine conscience que pour laisser son nom à la postérité.

Dans La Terre est ma demeure, Thich Nhat Hanh égrène des souvenirs heureux comme douloureux qui ont marqué son existence et fait progresser son approche de la méditation en pleine conscience, pilier de sa pratique bouddhiste. On y trouve évidemment les horreurs de la guerre d'Indochine puis du Vietnam, la perte d'être chers, mais aussi de beaux souvenirs plein d'humilité comme la fondation du Village des Pruniers, ce centre de pratique bouddhiste qu'il a créé en Dordogne.

Mais ce texte est aussi et surtout une modeste invitation à s'ouvrir à la pleine conscience, à la méditation et au monde qui nous entoure. Dans de courtes contemplations, Thich Nhat Hanh nous propose d'ailleurs d'apprécier les petits bonheurs de la vie dans leur simplicité la plus dénudée, même dans les activités qui nous semblent les plus triviales telles que faire la vaisselle, ratisser des feuilles mortes ou préparer du thé.

La Terre est ma demeure de Thich Nhat Hanh : autobiographie modeste d'un sage

Il se dégage de ce livre une sérénité et une sagesse particulièrement communicatives que je ne peux que vous encourager à cultiver.


En bref

Ce texte plein d'humilité est l'autobiographie libre d'un des plus grands maîtres du bouddhisme. Il procure apaisement, sérénité et calme, tout en témoignant des miracles de la pratique de la pleine conscience. C'est un livre qui rend meilleur et fait relativiser.


Le livre

La Terre est ma demeure de Thich Nhat Hanh
Editions Pocket (2018), 256 pages
Publié initialement aux éditions Belfond

Un grand merci aux éditions Pocket pour cette lecture !

Laisser un commentaire
Enregistrer un commentaire