Concours pour le Paradis de Clélia Renucci

Concours pour le Paradis de Clélia Renucci

Cette année, j'ai eu le plaisir d'être sélectionnée pour participer aux Matchs de la rentrée littéraire de Rakuten, qui m'ont permis de découvrir le roman de Clélia Renucci, Concours pour le Paradis. Dans ce texte passionnant et brillamment maîtrisé, la romancière nous emmène dans les coulisses de la création d’un des chefs d’oeuvre de la peinture vénitienne, Le Paradis de Tintoret.


Quatrième de couverture

« Tout était dévasté, consumé, calciné. C’est de cet enfer qu’allait renaître le Paradis. » 

Dans le décor spectaculaire de la Venise renaissante, l’immense toile du Paradis devient un personnage vivant, opposant le génie de Véronèse, du Tintoret et des plus grands maîtres de la ville. Entre rivalités artistiques, trahisons familiales, déchirements politiques, Clélia Renucci fait revivre dans ce premier roman le prodige de la création, ses vertiges et ses drames.


Mon avis

On oublie bien souvent que les œuvres magistrales qui décorent les palais d’Europe sont le fruit de dizaines d’années de travail. Plus insolite encore, qu’elles ont parfois été l’objet d’intrigues, de jalousies, de luttes de pouvoir entre politiques, religieux et artistes. C’est cela que nous rappelle Clélia Renucci dans Concours pour le Paradis

Ce roman raconte les 14 années qu’il a fallu au célèbre Tintoret pour réaliser cette gigantesque fresque commandée pour remplacer celle de Guariento d'Arpo détruite par un incendie en 1577, et qui orne toujours aujourd’hui la salle du Grand Conseil du Palais des Doges à Venise :

Jacopo et Domenico Tintoret, Le Paradis, 1592, huile sur toile, 22 x 7 m, salle du Grand Conseil du Palais des Doges, Venise

14 années au cours desquelles se sont affrontés plusieurs peintres, que la Sérénissime avait choisi de départager en organisant un concours. Clélia Renucci nous fait donc rencontrer Tintoret, son rival Véronèse, mais aussi de jeunes artistes comme Francesco Bassano, Palma le Jeune ou Federico Zuccaro. Elle nous raconte, avec parfois un soupçon d’amusement, les coups bas et les arrangements des uns et des autres pour remporter le concours. Elle traduit aussi la manière dont les grands maîtres se sont transmis les techniques artistiques de génération en génération.

Concours pour le Paradis de Clélia Renucci

Dans une prose fluide, passionnante et bien documentée, la romancière nous emmène au cœur de Venise, dans ses cercles d’influence, ses écoles de peinture, mais aussi dans les boudoirs des courtisanes. Son roman est une véritable promenade dans les rues de la Sérénissime. C'est une invitation à lever le nez pour contempler les chefs d’oeuvre d’architecture et de peinture qui ornent chaque recoin de la cité, dont Clélia Renucci nous raconte l’histoire avec passion. Quel régal pour les yeux et pour la tête ! Que l’on soit amoureux de peinture ou simple curieux, ce roman est une petite merveille à ne pas manquer ! 


En bref 

Ce roman est une véritable pépite ! Dans ce texte fluide et passionnant, Clélia Renucci nous raconte l’histoire d’une des fresques les plus célèbres de Venise, et nous invite du même coup à une jolie promenade au cœur de la Sérénissime.


Le livre

Concours pour le Paradis de Clélia Renucci
Editions Albin Michel (2018), 272 pages

Un grand merci à Rakuten et à ses Matchs de la rentrée littéraire (#MRL18) pour cette lecture !

2 commentaires :